• Vivre, c'est un peu mourir...oui...mais il faut se souvenir des belles choses...

    J' ai voulu il y a quelques mois mettre fin a un blog pour les raisons suivante :

    "Un article pour mettre fin à ce blog. C'est une fin provisoire vu que j'ai promis de ne pas terminer définitivement ce blog...Mais, je pense que c'est le moment d'y mettre un terme...je pense avoir montrer fidèlement qui j'étais et ce que je voulais réellement dans la vie en générale et dans la mienne + précisément...

    A vrai dire, j'ai créé ce blog essentiellement pour parler de mon passé ; je pense l'avoir fait le plus fidèlement possible et sans me mettre de barrières...Je n'arrête pas ce blog sur un coup de tête ou par manque de confiance en moi. Non. Je l'arrête car je pense que je n'ai plus rien d'intéressant à dire sans avoir l'impression de me répéter...Bien sûr, je pourrais vous parler de mon présent ou des sujets d'actualités mais au fond ça ne changera pas le fond...(déjà présent). (Je n'arrête pas ce blog par peur de dire ma vérité comme dans le passé).

    Je pense que mon blog montre des humeurs assez changeantes en moi (même si le côté sombre est plus présent que l'autre côté de ma personnalité beaucoup plus gai)...et je sais aussi que si je continuais ce blog il en resterait ainsi...

    Je sais qu'il y a des jours où j'aimerai la vie et d'autres jours où je n'en comprendrai pas l'intérêt...je sais qu'il y a des jours où j'aurai l'impression d'enfin m'accepter pour ce que je suis et d'autres jours où j'aurai envie de me faire du mal tellement je m'en voudrais d'agir de tel ou tel manières ou de ressembler a X et non a Y etc...Je sais qu'il y a des jours où je voudrai croire en l'être humain et d'autres jours où j'aurai l'impression que l'être humain n'a vraiment aucun coeur etc...Mais, je sais aussi que je l'ai déjà montrée dans ce blog. Je n'ai pas envie de le continuer pour dire continuellement la même chose d'une façon différente.

    Je sais aussi qu'il y a des jours où je ferai tout pour être heureuse et d'autres jours où je laisserai ma mélancolie m'envahir (en écoutant des musiques très tristes). Mais, je sais aussi que j'ai décidé de ne plus me faire du mal inutilement, et, que je veux réellement être heureuse. (alors qu'avant je me reconnaissais tellement bien dans cette phrase de Zazie "S'agit d'apprendre à ne pas être heureux" (On éteint)).

    Je n'ai pas non plus envie de raconter ma vie actuellement. C'est vrai que je retrouve mon côté un peu secret et je n'ai pas non plus envie d'en dire que la moitié donc je préfère réellement faire une pause.

    Ce qu'il faut retenir de ce blog et donc de moi :
    - le respect pour la vie et donc la tolérance envers la différence.
    - L'importance dans ma vie de la musique et du cinéma.
    - Le fait aussi que j'ai évolué ces derniers mois. J'ai osé dire tout ce que je pensais et ressentais (je ne l'avais jamais écrit clairement dans un espace où je savais que pas mal de personnes pourraient me lire...). J'ai appris à être de + en + moi même et comprendre que je devais oser vivre ma vie.

    C'est vrai que je me suis fais mal en écrivant certains articles...mais au fond, j'ai réellement ressentie comme une libération après...je suis donc fière de l'avoir fait !!!

    J'ai également compris que je fuyais ma propre vie et que je m'inventais des histoires par peur de la vérité.
    Je m'inventais des histoires et je me faisais du mal par facilité. Par exemple, il était plus facile de me croire mal aimer que de m'avouer que je ne ressentais pas/peu d'attirance envers les autres, + facile que de savoir qu'au fond je ne voulais pas sortir avec quelqu'un...avec le recul je pense que c'était plus simple de croire que ce n'est pas que je ne voulais pas mais que je ne pouvais pas...je m'inventais donc toujours des amours impossibles.

    J'ai souvent pensé aussi que je ne pourrais pas être avec quelqu'un que j'aimais réellement. Par peur. Par honte etc...A présent, je sais que je me suis également trompée sur ce sujet...et que l'amour et la confiance réciproque avec la personne aimée est au fond plus fort que nos craintes passées.

    Je suis également contente d'avoir agit comme je l'ai fais et de ne pas être sortie avec des personnes juste pour être avec, juste pour ne pas se sentir différente... mais d'avoir attendue d'aimer réellement !

    Je finirais par cette phrase : "Le risque, c'est la vie même. On ne peut risquer que sa vie. Et si on ne la risque pas, on ne vit pas" Amélie Nothomb.

    Photo : Brian Molko "Tu es la fan de sa vie car sa vie te rassure..."

    Notre vérité peut se lire dans nos yeux.

    Peut-être que je ferai un autre blog prochainement mais dans un esprit différent...Peut-être."

    Finalement, je remets mes articles sur ce blog et je compte continuer ce dernier.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :