• S'extérioriser d'une façon ou d'une autre...

    "It's not as if mother
    were a maniac,
    a raving thing.
    She just goes a little
    mad sometimes.
    We all go a little
    mad sometimes.
    Haven't you ?

    Hitchcock "Psycho"

    Vous arrive t'il d'avoir envie de vous retrouver dans un endroit isolé afin de hurler de toute votre force votre souffrance ? De ressentir le besoin de hurler car trop de choses sont en train de vous ronger à l'intérieur de vous ? Oui. Une accumulation de sentiments que vous n'avez jamais oser dire et qui continuent de vous ronger depuis des années. Tout d'un coup, vous ressentez le besoin d'exprimer votre souffrance d'une façon ou d'une autre. Pourquoi ? le besoin d'extérioriser. Mais, vous ne pouvez pas hurler.
    Parfois, cette envie de hurler se transforme en colère auprès de vos parents ou de vos frères. Vous restez incomprise. Vous en voulez à votre famille (au monde entier ?) tout en ayant conscience que vous ne faîtes rien pour qu'ils découvrent votre douleur. Vous leur cachez la vérité. Se taire _ vous savez tellement bien le faire. Oui. Vous vous recroquevillez sur vous même et vous pleurez en silence. Introversion.

    Essayer de trouver une autre solution pour extérioriser tout ce que vous ressentez à l'intérieur de vous. Une solution trouvée : Ecrire.
    Pendant mon enfance, je me suis souvent refuser d'écrire. Refouler ces sentiments. Essayer de ne pas y penser. Essayer d'oublier. Ne pas y arriver. Vous avez tellement refouler vos sentiments depuis des années. Vous avez peur de tout ce qui peut en ressortir / la peur également qu'on trouve vos écrits - vous avez honte de vos sentiments / la peur de souffrir en acceptant tout ce qui reste à l'intérieur de vous.

    Oui. Mais, un jour vous prenez votre courage. Un stylo, une feuille. Vous commencez a écrire tout ce qui vous passe par la tête. Au début, vous n'osez pas. Vous essayez d'écrire mais tout sonne faux. Blocage/ Refoulement.
    Puis, vous vous surprenez en train de pleurer et d'écrire de plus en plus facilement. Vous avez besoin que cette rage intérieure sorte d'une façon ou d'une autre. Ca fait si longtemps que ça reste en vous. Vous vous surprenez à dire des choses très violentes sur vous mêmes mais aussi sur certains membres de votre entourage. Vous continuez d'écrire, vous continuez de pleurer. Votre feuille devient de + en + flou mais vous continuez d'écrire comme si vous ne pouvez plus vous arrêter jusqu'au moment où vous n'y arrivez plus. Vous souffrez trop. Vous relisez vos propos et vous pleurez encore d'avantage. Vous avez tellement de mal à accepter tous vos propos.

    Tout d'un coup, vous avez peur qu'on découvre ces quelques pages. Vous prenez ce même stylo et vous commencez a rayé avec une certaine rage tout ce que vous venez d'écrire. Vos pleurs ne s'arrêtent pas. Toutefois, vous prenez un certain plaisir a rayé une partie de votre histoire. Mais, ce n'est pas suffisant. Vous avez encore peur que quelqu'un tombe sur ces pages et réussisse à vous déchiffrer. A ce moment là, vous prenez une allumette et vous brûlez cette page. Vous continuez toujours de pleurer. Symboliquement, vous êtes en train de brûlez ce qui vous rongent depuis si longtemps. Vous avez crevez l'abcès. Vous commencez à accepter d'une certaine façon vos sentiments. Accepter son passé pour accepter et vivre son présent.
    Toutefois, le soir vous continuez de souffrir énormément. Pourtant, le lendemain vous êtes surprise : vous vous sentez beaucoup mieux. Vous ressentez une certaine libération. Vous comprenez une chose : il faut parfois souffrir pour réussir à se sentir mieux par la suite et ainsi mieux vivre sa vie actuelle.

    Pourquoi cet article ? Pour conseiller aux personnes introvertis (ou aux autres d'ailleurs également) d'écrire. Je sais que ce n'est pas facile mais ça reste l'un des meilleurs moyens pour exprimer tout ces non dits qui restent au fond de nous et qui nous détruisent en silence. Par moment, écrire devient trop dure. Mais, je sais qu'un jour ou l'autre il faut accepter tout ce qu'on peut ressentir à l'intérieur de soi. Ne pas refouler ses sentiments : les exprimer d'une façon ou d'une autre : en parler à son entourage, par l'écriture, la musique, la danse ou toute autre forme d'expression.

    A présent, je suis contente de pouvoir créer un blog en ayant conscience que plusieurs personnes savent qui je suis. Je ne cache plus mes sentiments comme avant. Je reste très secrète envers certaines personnes mais envers d'autres j'arrive de plus en plus à parler librement _ Je ne ressens plus la même peur.
    Je pense que le net m'aide à extérioriser mes sentiments. On y ressent une certaine sécurité derrière notre écran. On fait également certaines rencontres extraordinaires. Merci à eux. Merci d'exister et de m'accepter comme je suis.

    Toutefois, il m'arrive encore de ressentir le besoin de hurler toute la rage qui reste à l'intérieur de moi. Une certaine rage qui reste enfouie. Je ne sais pas l'exprimer clairement. Oui, il m'arrive souvent d'avoir envie de me retrouver en pleine forêt et de hurler tout ce que je ressens mais je ne le fais pas. Cette rage se transforme souvent en pleure.
    Je reste également assez pudique envers mes sentiments. Je ne sais toujours pas exprimer ce que je ressens quand je me retrouve face à face avec quelqu'un (ça viendra sûrement avec le temps...). D'ailleurs, j'évite toujours beaucoup de situations.

    Pour le moment, il me faut utiliser l'écriture pour exprimer en partie ce que je ressens. D'ailleurs, souvent je reste devant la feuille blanche de mon écran sans réussir a écrire. Trop de choses se mélangent dans mon esprit. Ne pas savoir par où commencer et comment réussir a retranscrire le message qu'on souhaite faire passer ? comment réussir pour tomber sur les mots justes ? Je ne sais pas, je ne les trouve pas. Je reste devant la feuille blanche en espérant trouver quelque chose mais rien ne vient . Essayer en vain. Tout effacer. Retour à la case départ.

    La feuille reste vide. J'en viens a détester cette page vide car c'est moi qui en devient vide de sens. Peut être qu'il vaut mieux ne rien écrire que d'écrire des choses a moitié vraie ? Je sais que c'est faux. Ce ne sont que des excuses car j'ai peur de mal faire. Devrais je arrêter ? Non, je dois continuer. Ne l'oublions pas. Oublier son histoire. Ne pas oublier ce qui vient d'être écrit. Les écrits restent. Je voudrais pouvoir continuer d'écrire comme si tout coulait de source mais ce n'est pas le cas. Il m'arrive de me sentir incapable de continuer d'écrire. J'ai tellement de choses à dire que je ne sais pas vraiment par où commencer. En tout cas, je compte essayer de parler de tous les sujets qui me touchent mais je dois réussir a trouver les mots. Tout un article pour vous dire que je risque de mettre du temps pour écrire certains articles. Je blablate beaucoup non ? lol

  • Commentaires

    1
    Ingrid
    Mercredi 11 Octobre 2006 à 15:53
    Moi aussi...
    Moi aussi je suis très introvertie et quand j'en peux plus, que je me sens mal, j'écris tout ce qui ne va pas dans ma vie tout se qui me passe par la tête et je me mets à pleurer... ça me fait du bien...je ne peux pas parler donc j'écris...
    2
    sabri
    Vendredi 4 Juillet 2008 à 12:12
    merci
    merci d'avoir su ecrire ce que tu resentais et de l'avoir partagé , je suis comme vous et cela ma d'ailleur fait pleuré de lire ce que tu a écrit, ma permis de voir dans mon passé ce que ma couté de ne pouvoir m'exprimé. un bien pour un mal , ce qui me permet a l'heure actuel de ne plus me sentir seul ou incomprises et de pouvoir avancé en essayant de trouvé pas a pas le bon chemin . il est temp pour moi de commencé mes écrit et de me libéré.
    3
    Martin
    Samedi 14 Février 2009 à 11:41
    Merci et continue comme sa!
    Je te dit un très grand merci pour cet article car moi aussi je ressens cela. Moi aussi je suis comme cela depuis tout petit mais je ne savais pas comment enlever toutes ces pensées. Même en me disant que je peu y arriver j'avais du mal à dire ce que je ressentais et de trouver un moyen de tout enlevé. Et je dit merci du fond du cœur pour avoir trouver les bons mots et avoir apporté une solution a mon problème. Merci beaucoup et surtout continue. Et n'oublie pas qu'il y'a toujours des personnes sur qui compté.
    4
    Julie
    Mercredi 20 Janvier 2010 à 17:46
    Merci
    Oui, merci infiniment d'avoir écrit cet article. Je m'y reconnais tellement, c'est impressionant. Je peux aussi voir que je suis pas la seule, ça me rassure à un point... J'ai honte d'être comme ça, mais j'arrive pas à changer. Encore merci.
    5
    Jonaya
    Dimanche 30 Mai 2010 à 12:47
    Je viens de me lire...
    Merci, Dieu a fait que je suis tombée sur votre belle page! je viens de vous lire et je vous félicte du courage dont vous faites preuve pour vous mettre a nue devant des milliers d'internautes! Je viens de me découvrir. J'écris depuis peu tout ce que je n'arrive point a dire et pleure souvent en tres souvent en cachette! Je me fais passer pour ce que je ne suis pas "une femme extravertie", alors que je suis tout l'inverse : mystérieuse, secréte et si douce à la fois mais je souffre de ne pouvoir exterioriser mes sentiments. Aujourd'hui je prends conscience que je suis entrain de me pourrir la vie et la seule chose qui me fais mal c'est de ne point réveler l'amour que j'ai pour un homme depuis bientôt plus d'un an. J'ai peur qu'il ne soit trop tard mais qu'en sais-je si je ne lui dit point? Votre article me donne vraiment l'envie de lui écrire et de ne plus me mentir, je serais enfin soulagée de cette rage amoureuse qui m'empêche de vivre quelqu'en soit sa réponse cela me liberera l'esprit et m'apaisera..Il me faut beaucoup de courage, j'espere pouvoir le faire... Encore merci pour votre si belle page, bonne continuation...
    6
    hiba
    Mercredi 18 Août 2010 à 12:33
    j ai peure de moi ùeme
    je suis une jeune fille de 32 ans je ne communique que avec mes soeurs ma mere c et tout je travail dans une societe privée ou il y a du monde mon probleme c est que je ne parle avec personne je ne mexprime pas je me sent comlexer devant eux j ai perdu cofiance en moi svp donnez moi des conseils
    7
    Mél
    Mardi 28 Décembre 2010 à 21:03
    Je uides votres
    Bonsoir, ca fait du bien de te lire, de savoir que d'autres sont pareils et qu'il faut se serrer les coudes ;) j'étais à la recherche de solutions par rapport à ce mal-être. Maintenant reste plus qu'à foncer à tors et à travers :) merci
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :