• Ma manière de pensée

    Ma manière de pensée peut se résumer par cette citation antispéciste :

    « Le spécisme est à l'espèce ce que le racisme et le sexisme sont respectivement à la race et au sexe : la volonté de ne pas prendre en compte (ou de moins prendre en compte) les intérêts de certains au bénéfice d'autres, en prétextant des différences réelles ou imaginaires mais toujours dépourvues de lien logique avec ce qu'elles sont censées justifier.
    En pratique, le spécisme est l'idéologie qui justifie et impose l'exploitation et l'utilisation des animaux par les humains de manières qui ne seraient pas acceptées si les victimes étaient humaines.
    Les animaux sont élevés et abattus pour nous fournir de la viande ; ils sont pêchés pour notre consommation ; ils sont utilisés comme modèles biologiques pour nos intérêts scientifiques ; ils sont chassés pour notre plaisir sportif.
    La lutte contre ces pratiques et contre l'idéologie qui les soutient est la tâche que se donne le mouvement de libération animale. »

    Est ce si difficile de comprendre qu'on souhaite la paix dans le monde ? est si difficile d'être tolérant envers tous les êtres vivants tant qu'ils ne font aucun mal intentionnellement ? Pourquoi ma manière de pensée semble hors norme alors qu'elle me paraît tellement aller de source ?

    En effet, je suis contre toutes les discriminations : contre le racisme, contre le sexisme et contre le spécisme !

    L'être humain est l'espèce qui sait le mieux se détruire et détruire par la même occasion la nature dans lequel il vit :
    Pourquoi la plupart des personnes ne respectent pas la vie ? Pourquoi ne respectent-ils pas l'environnement ? De quel droit ?
    Je déteste leur égoïsme et leur indifférence. Je voudrais que ces termes n'existent pas pour la bonne raison qu'ils n'existeraient pas non plus dans la vie de tous les jours !

    Je dois vous avouer quelque chose : je ne comprends pas le monde dans lequel je vis.

    Pourquoi cette impression de parler à des murs ?

    P.S : Cette carte postale est dans ma chambre depuis des années. On peut m'enlever beaucoup de liberté mais on ne pourra jamais m'enlever ma liberté de pensée. Quand j'étais petite, mon père me disait souvent qu'il était le chef de la famille. Selon lui, je devais donc écouter ses ordres sans donner mon avis. Je ne comprenais pas. Je n'étais pas d'accord. Je continuais de donner mon opinion haut et fort tout en pensant qu'il n'avait pas le droit de m'empêcher de donner mon avis, de m'empêcher de pensée par moi même juste car je n'étais qu'une enfant ! L'importance de l'âge ne doit pas donner le droit d'exercer une supériorité sur autrui, vous ne croyez pas ?

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :