• Fête de la fierté végétarienne et végétalienne pour les animaux !!! :-)

    Site de la veggie pride :

    www.veggiepride.org

    + vidéo sur la VP 2005 :

    http://www.ark-tv.org/index.php?pid=112

    "C'est  ainsi que les hommes vous aiment
     Chers tendres et doux agneaux
     Ils vous  reçoivent en leurs demeures
     Palais gustatifs et sanglants
     À votre banquet  je ne viendrai pas
     Non je n'ai pas le goût du sang
     Des  innocents"

    www.tribunal-animal.com

    En Photo : Manifestants lors de la veggie pride dont Loëtitia et Pasca qui tiennent la banderole :-) (et moi quelque part parmi les manifestants :-D)


    1 commentaire
  • Ne pas rester indifférent devant l'indifférence

    Mais être bien différent devant LA différence.

    Rester différent malgré l'intolérance.

    Résister pour rester comme on naît.

    Autrement dit Exister

    Pour être le dernier geste de tout ce que l'on est.

    Angel Angst

    (Je ne veux pas être "une pâte à modeler")

    Photo : Hilary Swank dans le film "Boys don't cry".

    Teena Brandon a 20 ans. Victime d'une crise d'identité sexuelle, Teena a toujours voulu être un garçon. Elle décide un jour d'abandonner son passé et débarque a Falls City, sous l'apparence de "Brandon", un jeune homme aux cheveux courts. Très vite adopté par la communauté de jeunes du coin, "Brandon" tombe amoureux de Lana, et de cette nouvelle vie à laquelle ses amis l'aide à croire enfin...jusqu'au jour où John découvre la vérité et entre dans une rage meurtrière. D'après une histoire vraie.

    C'est un film d'une rare puissance, à voir absolument. C'est aussi une histoire extrêmement triste mais nécessaire pour une plus grande ouverture d'esprit de la société. C'est un film très dur à regarder jusqu'à la fin... Toutefois, je pense qu'il nous permet aussi d'en ressortir plus fort. Par exemple, nous faire comprendre que nous devons accepter qui nous sommes réellement et vivre tel qu'on est jusqu'au bout malgré les intolérances et les tabous de la société...Une leçon de vie qui nous fait comprendre qu'il faut accepter les différences tant qu'elles ne font de mal à personne.


    1 commentaire
  • "Je me souviens d'un grand arbre du jardin public, que la mairie avait fait couper parce que, disaient-ils, il y avait des risques de chute. Je ne les croyais pas. J'étais allée regarder le massacre, les gens autour de moi pointaient leur pouce vers le bas, si fiers du triomphe de leur opinion. Ils en avaient usé, de l'encre et du papier, en pétitions, en signatures. Allez savoir ce qui fait soudain détester un arbre. J'étais allée lui faire un câlin la veille du drame. Tout en lui jurant de le défendre jusqu'au bout, tu vas voir ce qu'on va leur faire, je pleurais toutes les larmes de mon corps, frottant ma joue contre son tronc, espérant qu'il me laisse son empreinte. J'avais imploré son pardon et détaché de son tronc un petit morceau d'écorce. Je participais au massacre, lui décollant un carré de chair, contre laquelle, tout à l'heure, peut-être la scie électrique viendrait apposer sa morsure. J'ai quitté le jardin en lui faisant un signe de la main. J'avais tellement mal à lui, que j'ai vomi dans le caniveau. Une mère qui passait par là a supplier son enfant de ne pas me regarder, sinon il risquait de vomir aussi. Je me suis demandé si en voyant l'arbre il allait pleurer, ou si elle lui conseillerait de détourner les yeux.

    Dans ce dédale de tours, la nature est inerte. Quelques fleurs, au plus, plantées dans les jarres en béton, émaillent le gris de tout le reste. Des plantes vertes en plastique poussent dans le hall des tours, on est sûr qu'elles ne feront de mal à personne."

    Claire Castillon.

    Photo : Provenant du film "Virgin Suicides".


    votre commentaire
  • « Les français ont déjà réalisé que la peau foncée n'est pas une raison pour abandonner sans recours un être humain aux caprices d'un persécuteur. Peut-être finira-t-il par s'apercevoir que le nombre de jambes, la pilosité de la peau ou l'extrémité de l'os sacrum sont des raisons tout aussi insuffisantes d'abandonner une créature sensible au même sort. La question n'est pas : "peuvent-ils raisonner ?" ni "peuvent-ils parler ?" Mais "peuvent-ils souffrir ?"»
    Jeremy Bentham

    « Il est vrai, par conséquent, que les femmes n'existent pas pour servir les hommes, ni les Noirs pour servir les Blancs, ni les faibles pour servir les forts. La philosophie des droits des animaux non seulement accepte ces vérités, de plus, elle les met en avant et les justifie. Mais elle va plus loin. »
    Thomas Regan

    votre commentaire
  • Je suis fière de savoir qu'ils ne termineront jamais dans mon assiette...Jamais...

    Nous n'avons pas besoin de tuer des animaux pour vivre !!!

    The lives of animals
    Extraits
    J.M. Coetzee
    Traduit de l'anglais par Anne Renon

    - Eh bien, je ne sais plus où j'en suis. J'ai l'impression d'être à l'aise avec les gens, d'avoir des relations tout à fait normales avec eux. Alors je me demande : est-il possible que toutes ces personnes autour de moi participent à un crime d'une telle envergure ? Est-ce que je m'imagine tout cela ? Je me dis que je dois être complètement folle ! Et pourtant, chaque jour, je me retrouve face à des preuves de cette cruauté. Les personnes que je suspecte m'apportent les preuves, les exhibent, me les offrent. Des corps. Des fragments de corps qu'ils ont acheté avec de l'argent.

    C'est comme si je rendais visite à des amis, je leur dis que la lampe du salon est très jolie et ils me répondent : « Ah oui, elle est belle n'est-ce pas ? C'est de la peau de Juif Polonais, c'est ce que nous préférons, la peau de vierges juives polonaises ». Et puis, je vais dans la salle de bains et, sur l'étiquette du savon, je lis : « Treblinka - 100% graisse humaine. » Suis-je en train de rêver ? Mais dans quelle maison suis-je donc entrée ?

    Pourtant, je ne rêve pas. Je regarde tes yeux, ceux de Norma, ceux des enfants et je n'y vois que de la gentillesse, de la gentillesse d'humains. « Calme-toi, je me dis, tu ne vas pas en faire une montagne. C'est la vie. Tout le monde vit très bien avec, pourquoi pas toi ? Pourquoi pas toi ? ».

    Pour en savoir + : {
    window.open(this.href); return false;
    }" href="http://www.cahiers-antispecistes.org/article.php3?id_article=223" rel="nofollow">http://www.cahiers-antispecistes.org/article.php3?id_article=223

    A voir :
    {
    window.open(this.href); return false;
    }" href="http://www.masskilling.com/" rel="nofollow">http://www.masskilling.com/

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique