• Je n'aimais pas la vie. Je l'enviais.

    Pourquoi ce gif ?

    Car je le ressentais tous les jours durant mon anorexie. J'avais vraiment ses idées très sombres dans la tête tout au long de la journée. C'était extrêmement dur de continuer de vivre (ou plutôt de survivre) avec cette petite voix qui me répétait « Tu te détestes. Tu es bonne à rien. Tu es impuissante. Tu es seule. Ce monde n'a aucun sens. Ce monde est cruel. Le mal ne fait que régner. Tu détestes ce monde encore + que toi. Tu n'as plus envie d'y vivre etc...».
    Je pensais qu'à une chose : disparaître.

    Pourtant, un autre côté de moi voulait qu'on me remarque. Oui. Je voulais qu'on remarque moi et ma souffrance. Je ne voulais plus me sentir aussi seule. Je voulais qu'on me sorte de cet enfer. Pourtant, je ne faisais rien pour. Je faisais semblant d'aller bien (trop bien) devant mon entourage. Je me renfermais sur moi même. Je fuyais les autres de + en +. En secret, je voulais rentrer dans une boite à rêves. Pour oublier ce monde. Continuer d'exister sans vivre dans le monde réel. Ma solution trouvée : l'anorexie.

    Je me souviens de ma mère qui me disait souvent « tu es toujours en train de rire mais tu as les mêmes yeux tristes de ton père ». Elle avait raison. D'ailleurs, j'étais en train de lui sourire alors que j'étais en train de pleurer à l'intérieur de moi. Mais, elle ne le savait pas. Personne le savait. Personne. Sauf moi.

    En fait, cet article est une sorte de petite introduction pour vous dire que je compte raconter mon ex-anorexie dans les articles qui vont suivre. Mes propos risquent de choquer ou d'être assez durs. Je préfère vous prévenir lol. Par contre, je n'ai encore rien écrit donc ça risque d'être assez long avant que ce soit en ligne ! :-d (Surtout que l'anorexie est une maladie complexe et je considère qu'il y avait pas mal de paradoxe en moi...).

    D'ailleurs, je ne voulais pas mourir mais vivre encore + que les autres. Je voulais vivre quelque chose d'extrêmement fort. Je voulais quelque chose que je ne pouvais pas avoir dans le monde réel. Je voulais donc y échapper. Je voulais créer mon propre monde pour ne plus penser a la réalité. Je voulais fuir. Je voulais vivre dans un monde parfait. Le mien.
    A présent, j'ai décidé de trouver une autre solution. J'ai compris que l'anorexie peut que détruire. Elle ne pourra jamais me rendre heureuse dans la vie réelle. Ce n'est pas une solution durable. C'est une maladie très dangereuse, vicieuse et perverse. Mon anorexie exprimait beaucoup de choses que j'essaie d'exprimer à l'heure actuelle d'une autre façon. D'une façon beaucoup plus saine et sûrement + efficace.

    P.S : Toutefois, il m'arrive encore de me faire peur. Il n'y a pas si longtemps j'avais encore des idées très sombres qui revenaient à l'intérieur de moi. Des fois, j'ai envie de nouveau me renfermer sur moi même. Ne plus voir personne. J'ai de nouveau en tête que je pourrais faire tel ou tel choses alors que je sais que je ne devrais pas. J'ai vraiment envie de dire a mes idées sombres d'aller se faire f*****. Je ne veux plus les avoir. Au contraire, je veux avoir une petite voix qui me dit « moi je veux vivre, un peu + fort. » A présent, Je veux être heureuse dans le monde réel.

    Ce soir, j'ai envie de vider ma tête. Partie remise.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :