• -------------CUT HERE-------------

    L'amour n'a pas de sexe.

    L'ange non plus.


    Suis-je + étrange ou + êtr-ange ? A votre avis ?

    J'ai un visage portable. J'en voulais un jetable. Jetable comme un kleenex _ Jetable sans état d'âme.

    A présent, je me sens obligée de trimballer mon visage d'un endroit à un autre comme un sac qu'on traîne _ comme un sac qui encombre l'espace d'un couloir de train.
    Je n'ose pas comparer mon visage à une serpillière que je voudrais piétinée avec plaisir.
    Non, je vais vous épargner cette description douteuse.
    Je ne vais pas vous décrire une serpillière repoussante, froide, détériorée et laissée pour compte après utilisation !
    Je ne vais pas non plus me permette d'étendre cette phrase à l'ensemble de mon corps.
    (Avez vous soudainement envie de rajouter répugnante ?)
    Non, je n'ai pas envie qu'on me dise que j'exagère. Je mens. Je viens de le faire. Je dois donc en avoir rien à f***** qu'on me dise que j'exagère ou pas. De toute façon, ce ne sont que des mots (ridicule inversion de jeu de maux). Simple habitude.

    Reprenons. J'ai tout essayé mais la vérité est sans issue (encore une fois) : mon corps et mon âme sont inséparables l'un de l'autre. J'ai honte. J'ai la drôle de sensation d'être à la fois banale et à la fois trop en marge de la société. J'ai toujours l'impression de gêner les autres à cause de mon apparence. D'ailleurs, Je m'imagine en train de répéter au passager du train "Excusez moi, ce n'est pas de ma faute : mon visage colle à mon âme". Ils me regardent bizarrement. Je ne suis pas sûre qu'ils comprennent mes propos. J'en viens à détourner mes yeux afin de ne plus me voir à travers eux _ afin de me convaincre qu'aucun passager me dévisage sans retenu et sans gêne ! Simple envie de leur crever leurs yeux. Simple envie de disparaître. Simple besoin complexe.

    Depuis leur naissance, je suis persuadée que mon corps et mon âme ont signé un pacte avec la vie. Sans demander mon avis. Ainsi, ils doivent « Rester unis jusqu'à leur mort ». Pour cela, ils doivent sûrement s'aimer. Ce n'est pas possible autrement. Non, non ce n'est pas possible autrement. Je me le répète afin d'y croire. Ce n'est pas possible autrement. Ils s'aiment, non ?

    Et moi, je ne suis pas sûre d'être unie avec mon corps et mon âme. Moi, j'aimerais changer d'apparence selon mon envie. Je changerais également d'apparence quand tu le désires - Juste pour te plaire. Je changerais de forme tous les jours s'il le faut. Encore et encore. Pour toujours. Je ne te lasserais jamais.

    Foutaise. Tout ceci est impossible. Ce ne sont que des histoires futiles et sans intérêt.

    Pourtant, je me demande : Pourrais-tu m'aimer même si je ne peux changer d'apparence ? L'apparence a t-elle + d'importance qu'on souhaite l'admettre ? Qu'est ce qui prend le + de place dans ma vie ? Mon corps /mes rêves/ le vide/ mon âme/ la vie/ la haine/ ma vie/ Toi ?

    Tout bas, je me répète : tout cela n'a aucune importance. Aucune.

    Foutaise. Je ne suis pas aimable.

    A jeter.
    Angel Angst

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :