• Bunker ?

    L'écrit nous trompe. Nous pouvons y lire nos limites. Je peux y lire mon absence. Mon absence d'air dans mon corps. J'étouffe.

    Besoin de + d'espace. Besoin de sécurité. Besoin de toi.

    ----------------------------------------------

    Si j'étais un placard ?

    Je m'y enfermerai. A double tour. Pour être sûre qu'on ne se doute de rien. Pour être sûre de ne pas être vue. Ne pas être déranger. Pour être sûre que je ne risque plus rien.
    Savoir que je peux encore attendre un peu avant de vivre. Juste aujourd'hui. Ou peut-être quelques jours de + si vous me permettez cette indulgence ? (ou plutôt cette indifférence ?)

    Mais, de rien je ferai comme si de rien était. Mais, demain je ferai comme si de rien était. Comme si je ne voulais pas être enfermée dans mon placard. Assise sur moi-même. Comme s'il s'agissait d'un geste non volontaire. De mon être non volontaire.

    Oui, demain je ferai comme si j'étais normale. Juste pour savoir l'effet que cela fait de se sentir comme tout le monde. Je vivrai dans un univers détruit par la normalité. Il parait que je ne peux pas faire autrement. Que je dois faire avec.

    Regardez-moi. Quelle honte !

    Je m'y suis détruite à mon tour ne sachant pas inversée l'ordre des choses.
    Heureusement, mon ange est arrivée a temps. Elle est venue. Elle s'est enfermée avec moi dans mon placard. On s'est dévoilée, on a détruit nos peurs les plus profondes. On a décidé de partir. Partir loin de ce placard. Loin de la norme.

    Près des étoiles. La vie est belle. Près d'elle.

    De nos deux mains, je ferai comme si la vie était tout ce dont je désirais.

    Angel Angst

    Photo : Enlaçons nous... ;-)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :